Meurtres pour rédemption
Auteurs   Karine GIEBEL (Auteur)
Editeur   Fleuve noir
Année Edition   2010
Collation   1 vol (767 p.)
Format   22 cm
ISBN   978-2-265-09205-1
Prix   21,90 eur
Langue Edition   français
Sujets   Roman policier
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
SiteNuméroCoteSectionEtat
Fort Mahon Plage 1803330015053 RP GIE mAdulteDisponible
Résumé : Marianne, vingt ans. Les miradors comme unique perspective, les barreaux pour seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière. Une vie entière à écouter les grilles s'ouvrir puis se refermer. Indomptable, incapable de maîtriser la violence qui est en elle, Marianne refuse de se soumettre, de se laisser briser par l'univers carcéral sans pitié où elle affronte la haine, les coups, les humiliations. Aucun espoir de fuir cet enfer. Ou seulement dans ses rêves les plus fous. Elle qui s'évade parfois, grâce à la drogue, aux livres, au bruit des trains. Grâce à l'amitié et à la passion qui l'atteignent en plein c'ur de l'enfermement. Pourtant, un jour, l'inimaginable se produit. Une porte s'ouvre. On lui propose une libération' conditionnelle. « La liberté Marianne, tu dois en rêver chaque jour, chaque minute, non ' » Oui. Mais le prix à payer est terrifiant. Pour elle qui n'aspire qu'à la rédemption'


Résumé :

Marianne, vingt ans. Les miradors comme unique perspective, les barreaux pour seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière. Une vie entière à écouter les grilles s'ouvrir puis se refermer. Indomptable, incapable de maîtriser la violence qui est en elle, Marianne refuse de se soumettre, de se laisser briser par l'univers carcéral sans pitié où elle affronte la haine, les coups, les humiliations. Aucun espoir de fuir cet enfer. Ou seulement dans ses rêves les plus fous. Elle qui s'évade parfois, grâce à la drogue, aux livres, au bruit des trains. Grâce à l'amitié et à la passion qui l'atteignent en plein cœur de l'enfermement. Pourtant, un jour, l'inimaginable se produit. Une porte s'ouvre. On lui propose une libération... conditionnelle. " La liberté Marianne, tu dois en rêver chaque jour, chaque minute, non ? " Oui. Mais le prix à payer est terrifiant. Pour elle qui n'aspire qu'à la rédemption...



(Source : amazon)